Les 6 plus belles maisons d'écrivains à Paris et ses environs

Publié le 

Les 6 plus belles maisons d'écrivains à Paris et ses environs

Au détour d'une rue se dérobe la demeure d'un Hugo ou d'un Balzac. Grâce à notre sélection des plus belles maisons d'écrivains, entamez votre pèlerinage sur les traces de quelques génies des lettres.

Les 6 plus belles maisons d'écrivains à Paris et ses environs

À la rencontre du père des Misérables

Place des Vosges, l'hôtel de Rohan-Guéménée abrite l'ancien appartement de l'un des plus grands écrivains du XIXe siècle, Victor Hugo, aujourd'hui transformé en musée. De 1832 à 1848, celui-ci occupa le deuxième étage du bâtiment avec sa femme Adèle Foucher et leurs quatre enfants. Ici, dans cet hôtel particulier, dans cette chambre, à ce bureau – où il écrivait la plupart du temps debout –, Hugo imagine et rédige quelques-unes de ses œuvres majeures telles que Marie Tudor, Les Burgraves, Les Chants du Crépuscule, Les Voix intérieures, Les Rayons et les Ombres… ainsi qu'une partie de son roman Les Misérables.
Chaque pièce, chaque objet, chaque meuble garde le souvenir du passage de l'illustre auteur. La visite suit un parcours chronologique en respectant trois grandes étapes de sa vie : avant, pendant et après son exil à l'île de Guernesey.
Souvenirs de famille, photos, manuscrits, peintures, sculptures… Entrez dans l'intimité de ce personnage et retrouvez une part de son histoire : depuis l'antichambre, emplie de vestiges de sa jeunesse et de ses premiers succès littéraires, à la salle à manger, aux influences gothiques, en passant par le salon chinois ou encore sa chambre.

Maison de Victor Hugo
6, place des Vosges
75004 Paris
+33 (0)1 42 72 10 16
www.maisonsvictorhugo.paris.fr

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les 6 plus belles maisons d'écrivains à Paris et ses environs

Balzac ou Monsieur de Breugnol

La dernière demeure parisienne du célèbre romancier Honoré de Balzac se cache dans un écrin de verdure, en plein cœur de l'ancien village de Passy. Il y vécut sept ans sous le pseudonyme de « M. de Breugnol » pour échapper aux créanciers. Remontez le temps et imaginez-vous apercevoir Balzac dans son bureau, assis à sa petite table fétiche, juste assez grande pour poser son encrier et quelques feuilles, où il a composé une partie des romans du cycle La Comédie humaine.
Précieusement conservée par le musée, la somptueuse canne de l'écrivain – ou plutôt le « sceptre », fait d'or et de turquoises – va vous surprendre. Sur trois niveaux, commencez votre visite par les appartements privés de Balzac et découvrez son cabinet de travail, partiellement reconstitué, et sa bibliothèque. Vous pourrez également contempler quelques tableaux que, en grand admirateur d'art, il avait rassemblés, ainsi que des objets personnels, des manuscrits originaux, des estampes, du mobilier d'époque… Au sous-sol, des bustes de Balzac, réalisés par des sculpteurs tels que Rodin, sont présentés dans une jolie salle d'exposition.

Maison de Balzac
47, rue Raynouard
75016 Paris
+33 (0)1 55 74 41 80
maisondebalzac.paris.fr/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les 6 plus belles maisons d'écrivains à Paris et ses environs

L'appartement Vian derrière le Moulin-Rouge

L'auteur de L'Écume des Jours a terminé sa vie dans un appartement parisien. Il vous faudra avoir l'œil pour le trouver, caché dans la cité Véron, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. C'est ici qu'il écrivit L'Arrache-cœur, juste derrière le Moulin-Rouge, dans les anciennes loges des artistes. Jacques Prévert emménagea à la même adresse. Les deux amis partagèrent une terrasse commune où ils organisèrent des soirées rassemblant de nombreuses célébrités, parmi lesquelles Miles Davis, Henri Salvador ou Eugène Ionesco.
Au talent d'écrivain de Vian, il faut ajouter ceux de musicien, poète, dramaturge et même bricoleur de génie – il aménagea lui-même son appartement parisien et adapta les meubles à sa (grande) taille. Vous serez d'ailleurs surpris en entrant dans la salle de bain. Sa baignoire était tellement vaste qu'il lui fallut faire une ouverture dans le mur pour l'installer, si bien que la tête se trouve… dans la chambre !
Alors qu'il assiste à la première adaptation cinématographique de son roman J'irai cracher sur vos tombes, Vian succombe à une crise cardiaque le 23 juin 1959. Pour visiter, contactez à l'avance la fondation Boris Vian.

Maison de Boris Vian
6 bis, cité Véron
75018 Paris
+33 (0)1 46 06 73 56
Visite sur demande uniquement
www.borisvian.org/visites.html

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les 6 plus belles maisons d'écrivains à Paris et ses environs

Alphonse Daudet et sa maison de bord de Seine

C'est dans cette grande demeure du quartier de Champrosay, à Draveil – à 30 kilomètres au sud de Paris –, qu'Alphonse Daudet termine de rédiger les fameuses Lettres de mon Moulin. Alphonse Daudet s'est installé ici en 1887 avec sa femme et leurs trois enfants. La maison de Champrosay devient un véritable lieu de vie et Daudet accueille tous les jeudis ses amis pour un rendez-vous artistique : Maupassant, Zola, Proust, Rodin…
Aujourd'hui, l'association Les Bouches Décousues siège entre ces murs et perpétue l'idée de centre culturel en organisant régulièrement des événements tels que des « veillées contes » ou des ateliers de théâtre.
Vous visiterez la maison pièce par pièce, du cabinet de travail de Daudet aux chambres des enfants et des invités. À l'extérieur, vous pourrez vous promener dans le grand jardin qui s'étend jusqu'à la Seine. Imaginez-vous à la place d'Alphonse Daudet, asseyez-vous sur le même banc que lui, puis faites quelques pas le long du fleuve. La visite de la maison se fait sur rendez-vous.

Maison d'Alphonse Daudet
33, rue Alphonse Daudet
Champrosay
91210 Draveil
+33 (0)6 30 56 79 08
www.maison-alphonse-daudet.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les 6 plus belles maisons d'écrivains à Paris et ses environs

Dans l'oasis verdoyante de Zola

À Médan, dans le département des Yvelines, une maison champêtre au décor grand-bourgeois se donne l'allure d'un manoir, flanquée de deux grandes tours gothiques. Grâce au succès que rencontre L'Assommoir, septième volume de la série des Rougon-Macquart, le romancier naturaliste Émile Zola acquiert ce « trou charmant au bord de la Seine » en mai 1878. Architecte dans l'âme, il s'attache à dessiner un vaste parc qu'une allée de tilleuls ombrage du printemps à l'automne. Médan devient le théâtre de rencontres savoureuses organisées d'une main de maître par son épouse Alexandrine. Manet, Cézanne, Huysmans, Goncourt ou Pissarro se retrouvent autour d'une table après que l'écrivain a rédigé les premières pages de Nana, Germinal ou La Bête humaine dans son vaste cabinet de travail.
Fermée pour rénovation depuis 2011, la demeure rouvrira ses portes dans le courant l'année 2018, en même temps qu'elle accueillera le Musée Dreyfus, fruit d'une campagne de mécénat menée par Pierre Bergé. En 1894, le capitaine Alfred Dreyfus, de confession juive, était accusé à tort de haute trahison et son emprisonnement avait divisé la France. Vous avez oublié la suite ? Rendez-vous en 2018 pour la découverte de ce nouvel espace muséal.

La Maison Zola
26, rue Pasteur
78670 Médan
+33 (0)1 39 75 35 65
Depuis 1902, chaque 1er dimanche d'octobre, à partir de 15h00, un hommage est rendu à Émile Zola dans les jardins de la maison.
www.maisonzola-museedreyfus.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les 6 plus belles maisons d'écrivains à Paris et ses environs

Du côté de chez Proust

« Longtemps, je me suis couché de bonne heure », annonce le narrateur dans le célèbre incipit d'À la recherche du temps perdu. À mesure qu'il relate ses souvenirs de Combray, le héros connaît des épisodes troublants de mémoire involontaire. Invité par sa mère à prendre une tasse de thé, il l'accompagne d'« un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d'une coquille de Saint-Jacques ». Ce sont ces mêmes gourmandises que sa tante Léonie lui offrait « après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul ».
À quelques dizaines de kilomètres de Paris, imaginez Marcel Proust, alors âgé de six ou sept ans, parcourir le jardinet fleuri de Jules et Élisabeth Amiot, oncle et tante paternels du futur écrivain. Encaissée à l'angle d'une rue d'Illiers-Combray, la maison a été aménagée à partir de références à son œuvre, dont elle fait renaître la lettre et l'esprit, de l'orangeraie au grenier. Engouffrez-vous dans la cuisine pittoresque au charme provincial qui, au milieu des manuscrits, des extraits de correspondances et des photographies, contraste avec la douceur orientale du petit salon.

Maison de Tante Léonie
4-6, rue du Docteur Proust
28120 Illiers-Combray
+33 (0)2 37 24 30 97
http://marcelproust.pagesperso-orange.fr/maison_tante_leonie.htm